Un dessinateur de presse sur les bancs de l’école

Dans le cadre de l’EDE Littérature & Société, des élèves de seconde du lycée Pergaud ont eu la chance de rencontrer Bauer, mardi 10 février 2015.

 

Dessinateur de presse pour Le Progrès, il publie aussi régulièrement dans d’autres médias (Sciences & vie junior, Marianne, l’Humanité…).

 

Dans un premier temps, il retrace son parcours, pour le moins atypique : après des études aux Beaux-Arts de Lyon, il enchaîne différents jobs (moniteur de parapente, tatoueur,,,) et alors qu’il est promis à un bel avenir parmi les cadres de la Fnac, il décide d’opérer un virage à 180° et tente sa chance en envoyant ses premiers dessins dans les rédactions. Pas de chemin tout tracé pour devenir dessinateur car, comme il le rappelle, il n’y a pas de cursus scolaire pour former les dessinateurs de presse, il « exerce un métier qui n’existe pas ». Savoir dessiner ne suffit pas, le dessin se doit d’être « incisif, pour intriguer et faire réagir », c’est l’équivalent en image d’un éditorial.

Le visionnage de plusieurs dessins est l’occasion d’échanger sur sa façon de travailler, l’importance de la veille informationnelle, ses sources d’information, l’inspiration et ses thèmes de prédilection. Il en profite pour inciter les élèves à être prudents avec l’information qui circule sur le net et à être vigilants par rapports aux rumeurs .

 

Enfin vient le temps des questions-réponses : les élèves sont intéressés par l’aspect pratique et technique du métier, mais aussi, inévitablement, ils s’interrogent sur les répercussions après l’attentat qui a visé Charlie Hebdo. Aussi, à la question de savoir s’il a peur, il répond « oui et non, je continue à faire mon métierc’est ça qui est important ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

connexion